Testostérone musculation : le tour du sujet par Nutriperfs !

Posté par: Dans: Entraînement Le: Commentaire: 0 Vues: 3124

La testostérone en musculation est l’hormone indispensable pour une bonne progression. Sa production naturelle aide l’homme à être plus performant lors de ses entraînements, à être plus motivé, agressif et déterminé. Son impact sur la croissance musculaire, l’humeur et la santé n’est aucunement contesté mais plutôt prouvé.  C’est une hormone naturelle, secrétée par l’homme, et qui peut être synthétisée et apportée au corps. Ces apports extérieurs pour les sportifs relèvent du dopage et sont illégaux. Cependant il est tout à fait possible d’optimiser sa production naturelle de testostérone par des moyens simples et efficaces. Un volume musculaire accrue, une meilleure libido, une santé optimisée seront au rendez-vous !

Qu’est-ce qu’est la testostérone ? A quoi sert la testostérone ? Quel est son rôle dans notre quotidien ? quel est le lien entre testostérone et musculation ? A quoi est dû un taux de testostérone bas ? Comment optimiser notre production de testostérone ?

Testostérone musculation : le tour du sujet par Nutriperfs !

L’hormone de la virilité : la testostérone

La testostérone, kezako ?

testosterone-musculation-formule-chimique

La testostérone est une hormone très connue dans le monde et réputée pour être l’hormone masculine. C’est une hormone stéroïdienne du groupe androgènes, elle est synthétisée dans l’organisme à partir du cholestérol : son rôle est d’induire la différentiation et le développement des organes reproducteurs masculins et de la fonction reproductrice chez l’homme.  Elle est secrétée essentiellement par les gonades (les testicules pour l’homme et les ovaires pour la femme), et les glandes surrénales : chez l’homme 95% de la testostérone est produite dans les testicules. C’est une hormone sexuelle et anabolisante qu’on trouve en très faible quantité chez la femme. En effet, l’homme produit en moyenne 7 à 8 fois plus de testostérone que la femme. Le taux de testostérone chez les hommes sera donc plus important que celui des femmes.

Le taux de testostérone dans le sang possède un cycle quotidien et varie de façon naturelle au cours d’une période de 24h : le taux de testostérone atteint des pics tôt le matin. Chez l’homme, elle atteint un pic de production entre les 20-30ans et à partir de là commence à diminuer lentement.

Les avantages de la testostérone au quotidien

La testostérone est une hormone dérivée du cholestérol et très importante pour le corps humain que ce soit au niveau physiologique ou psychologique. Elle joue un rôle clef dans la santé et le bien-être. La testostérone est responsable des caractéristiques masculines chez l’homme : la pilosité corporelle et faciale, la voix grave et la musculature puissante et développée. La testostérone joue un rôle important dans le désir sexuel et régule la libido.

Un bon taux de testostérone permet de stimuler le corps sur plusieurs aspects : le mental est sans aucun doute amélioré face aux différentes épreuves de la vie et face aux objectifs déterminés ! Si vous êtes trop mou, faignant et avez des tendances et humeurs dépressives : surveillez votre taux de testostérone ! En effet la testostérone optimise la vivacité et diminue les humeurs dépressives.

La motivation et la détermination sont des qualités primordiales pour atteindre ses objectifs personnels, professionnels et sportifs. Ces qualités sont renforcées par la testostérone ainsi que la concentration et le dynamise. Elle possède un énorme effet sur l’esprit de compétition et de défis. C’est l’hormone idéale pour le bien-être et la confiance en soi !

La testostérone aide à la diminution de la fatigue et à améliorer la résistance à la fatigue en offrant une énergie accrue. Elle favorise ainsi le bien-être d’une manière générale. Un taux de testostérone normal favorise la pousse de cheveux et augmente la production des cellules sanguines. Il détermine la densité osseuse et protège contre plusieurs pathologies comme l’ostéoporose.

Son effet est énorme sur le quotidien masculin : virilité, confiance en soi, bonne humeur, ce sont les effets de la testostérone ! mais attention, si les hommes cherchent autant à augmenter la production naturelle de testostérone c’est bien sûr d’une part car elle favorise le bien-être d’une manière très signifiante mais aussi car c’est l’hormone anabolisante par excellence : récupération et gain musculaires sont au rendez-vous avec la testostérone.

testosterone-musculation-benefices

Testostérone musculation : l’importance d’un taux de testostérone normal

La testostérone est une hormone très prisée par les sportifs et pratiquants de musculation. Le premier objectif d’un débutant en musculation ou d’un avancé est d’optimiser son taux de testostérone pour pouvoir progresser continuellement. Mais pourquoi ? La testostérone a un effet notable sur le développement musculaire, c’est une hormone anabolisante : elle favorise la constitution des tissus organiques et surtout ici les tissus musculaires. C’est d’ailleurs elle la cause de la musculature développée de l’homme. Elle permet de synthétiser les protéines et permet ainsi un gain musculaire. Un taux de testostérone optimisée augmente la taille et le nombre des fibres musculaires, et augmente ainsi le volume musculaire et la force. Elle permet aux muscles de s’adapter rapidement au travail qui leur ai demandé et de récupérer et se régénérer plus vite. La construction et la croissance musculaire est alors favorisée et on optimise ainsi le chemin vers nos objectifs.

La testostérone possède non seulement un effet sur la croissance musculaire mais aussi sur la masse graisseuse -> quelque chose qui avantage les pratiquants de musculation et passionnés de culturisme.

La testostérone en musculation et son effet sur les tissus adipeux

Au-delà du bien-être et de la croissance musculaire, la testostérone est un allié pour la diminution des tissus adipeux ! On remarque bien par exemple chez les femmes, une facilité à stocker la graisse et à multiplier les cellules graisseuses au niveau de la culotte de cheval et des triceps par exemple : cela est dû à un taux de testostérone assez bas et à l’inverse un taux d’œstrogène assez élevé. En ce qui concerne les hommes, leur masse graisseuse est généralement moins élevé que celle des femmes. Cela est dû en parti à leur taux de testostérone qui avantage ce phénomène. En effet, la testostérone est une hormone qui active le métabolisme basal et permet une meilleure mobilisation des réserves énergétiques : l’organisme a une facilité accrue à brûler les graisses et surtout inhibe la formation de nouvelles cellules graisseuses. Elle accentue la libération de graisses par les cellules graisseuses. La testostérone permet la fonte graisseuse et facilite donc les objectifs esthétiques de perte de masse grasse pour des muscles plus voyants.

Bien que la testostérone soit avantageuse sur plusieurs plans, il arrive que le taux de testostérone soit bas. Un taux de testostérone bas influe sur tous les points cités précédemment et constitue un réel handicap. Quelques signes peuvent révéler cela et peuvent être vérifiés avec votre médecin par une analyse sanguine.

testosterone-musculation-sport

Les signes d’un taux de testostérone bas

Plusieurs facteurs influent sur la production de testostérone et donc sur le taux de testostérone dans le sang. Les signes d’un taux de testostérone bas ne trompent pas et ne restent plus qu’à vérifier avec votre médecin. Il n’y a aucune honte à cela, c’est quelque chose qui arrive à tous les hommes selon leur hygiène de vie et la période de leur vie. Les premiers signes sont au niveau des humeurs qui deviennent mauvaises voir dépressives. Dans ce cas on a généralement plus de motivation à rien, plus le goût à rien, on aime la solitude et on se referme sur soi-même. Le mental n’est plus là et devient difficile à avoir, on se sent très fatigué et dépassé. Au niveau du désir sexuel, il diminue très fortement. La progression en musculation se fait désirer malgré les entraînements, les muscles ont du mal à récupérer et on a plus de faciliter à stocker le gras, notamment au niveau du ventre.

Ces signes sont révélateurs d’un taux de testostérone bas et vous pouvez y remédier efficacement en changeant vos mauvaises habitudes et pourquoi pas des stimulants hormonaux pour vous remettre en forme à ce niveau.

Optimiser son taux de testostérone pour la musculation

Plusieurs facteurs participent à améliorer son taux de testostérone et donc optimiser son bien-être et sa progression en musculation. Les solutions sont simples et efficaces : cependant, apprenez à patienter avec votre corps et laissez-lui le temps de s’améliorer à ce niveau. Changez vos habitudes et introduisez en d’autres petit à petit dans le but d’optimiser votre taux de testostérone, vous verrez sans aucun doute des effets sur votre progression en musculation.

Déstressez : le stress est l’ennemi de la testostérone !

Le stress provoque la sécrétion de l’hormone stéroïde cortisol par les glandes surrénales. C’est une hormone appelée hormone du stress et qui a pour but de réguler les réactions métaboliques du corps humain. Cette hormone est secrétée excessivement pour faire face à n’importe quel danger qui provoque un stress (feu, enfant à l’hôpital…). Lorsque le stress est chronique, par exemple un stress dû à une surcharge de travail ou aux bouchons quotidiens, cette surproduction de cortisol devient fréquente et porte préjudice au corps humain. En effet, un excès de cortisol provoque la dégradation des tissus musculaires et adipeux, elle provoque l’embonpoint abdominale et baisse la production de testostérone et la sensibilité à la testostérone. Le stress est donc un facteur important à gérer dans la recherche de performances. Etre tendu et nerveux influe directement sur la production naturelle de testostérone.

testosterone-musculation-stress-cortisol

Pour augmenter son taux de testostérone il est primordial d’être zen et de déstresser. Pour vous éloigner de cette baisse de production de testostérone, commencez premièrement par vous éloigner de toute source de stress et par apprendre à gérer votre stress. Vous pouvez aussi consommer des aliments riches en antioxydant et Vitamine C comme la spiruline, les fruits et légumes, le persil, le thé vert ou même en complément alimentaire. Vous diminuerez ainsi la production de cortisol et optimiserez votre production de testostérone.

Prenez le temps de dormir : le sommeil intervient dans la production de testostérone

Et si dormir nous aider à optimiser notre taux de testostérone ? C’est un facteur essentiel à une bonne production naturelle de testostérone ! même si on est en forme même si on a la pêche, on oublie les nuits blanches, et on met tout en œuvre pour améliorer son sommeil avoir un sommeil récupérateur. La testostérone joue un rôle dans la qualité du sommeil. Plus le taux de testostérone est élevé plus le sommeil est profond et récupérateur. Un taux de testostérone bas est souvent la cause d’un sommeil agité et d’une fatigue conséquente. A contrario, le manque de sommeil provoque une baisse de production de testostérone ce qui favorise l’insomnie.

Si vous avez des troubles du sommeil, déjà vérifiez si votre taux de testostérone est normal. Mettez tout en œuvre pour avoir un rythme normal. Vous pouvez utiliser un complément en mélatonine (l’hormone du sommeil) pour optimiser la qualité de votre sommeil.

En conclusion, le sommeil participe à la régénération de la testostérone et donc à votre récupération musculaire et nerveuse et vos performances.

testosterone-musculation-sommeil

Le sport et la testostérone

Une activité sportive régulière a un effet positif sur la production de testostérone. Dans le cas de la musculation pour la testostérone, les entrainements de musculation et de force stimulent la production de testostérone. Les exercices poly-articulaires qui font travailler les grands groupes musculaires (Squat, développé couché soulevé de terre, rowing…) favorise la libération de la testostérone. Les entraînements en HIIT aussi sont très bénéfiques pour la production naturelle de l’hormone de virilité.

Faites attention au surentraînement

Bien que la musculation ait un effet positif sur la testostérone, le corps a besoin de se reposer et de se régénérer. Les entraînements de musculation sont sans aucun doute bénéfiques à la production de testostérone, cependant le surentraînement est à éviter. Le surentraînement est l’accumulation de fatigue n'ayant pu être récupérée par l'organisme pendant un temps de repos assez long. Il provoque le catabolisme (dégradation des tissus musculaires) au lieu de l’anabolisme (construction des tissus musculaires). Le surentraînement provoque l’augmentation du taux de cortisol et la baisse du taux de testostérone. En résulte bien sûr une baisse des performances, des éventuelles blessures, et la perte de masse musculaire.

testosterone-musculation-surentrainement

Donnez le temps et les moyens à votre corps de se régénérer pour éviter la baisse de production de testostérone et aussi la baisse de performances : repos et alimentation adaptée vont de pair !

Un diaporama sur le surentraînement nous a paru très intéressant, si vous voulez en savoir plus sur le surentraînement et son effet sur le corps et vos performances, consultez le diaporama en cliquant ici.

Alimentation et testostérone

L’alimentation joue un rôle non négligeable sur la production naturelle de testostérone. Le pratiquant de musculation doit faire attention à son alimentation et plus particulièrement lorsqu’il vise à augmenter sa production de testostérone. L’alimentation peut aider à réguler la production de testostérone, à condition d’éviter certains aliments et d’en favoriser d’autres. Manger mal et beaucoup favorise la prise de gras et l’élévation d’œstrogènes, en résulte une diminution de la production de testostérone

Nos conseils en matière d’alimentation pour optimiser son taux de testostérone :

  • Manger assez et bien
  • Eviter tout ce qui favorise le surpoids et l’excès de gras : arrêter les sucres simples, les frites, hamburger, soda, malbouffe… 
  • Consommer des légumes crucifères : brocolis, chou-fleur, chou…
  • Consommer des bons glucides : pain complet, quinoa, pâtes complètes, lentilles, pois chiches…
  • Eviter les mauvaises graisses : friture, pâtisseries, viande
  • Favoriser la consommation d’acides gras monoinsaturés et polyinsaturés. La testostérone est un dérivé du cholestérol, consommer des aliments riches en acides gras aidera à une bonne production de testostérone : avocat, oléagineux, graines, olives, poisson, laitage… vous avez le choix !
  • La consommation d’alcool induit la production par le foie d’une molécule qui inhibe la libération de testostérone : c’est à éviter !
  • Consommer des aliments riches en Vitamine B6 qui joue un rôle dans le bon processus hormonal (viande rouge, tournesol…)

testosterone-musculation-alimentation

Vitamine D : du soleil pour la testostérone !

Le soleil amène du baume au cœur mais pas que… La vitamine D possède un rôle dans le taux de testostérone. Une étude a montré que les hommes ayant reçu de la vitamine D, leur taux de testostérone a augmenté significativement comparé à ceux qui n’en ont pas reçu. Le taux de vitamine D et celui de testostérone dans le sang s’avèrent intimement liés.

Zinc et magnésium : ses indétrônables alliés

 Le zinc est un oligoélément indispensable au corps humain, il est mêlé à toutes les étapes du métabolisme humain : croissance, système immunitaire, développement des organes sexuels, renouvellement de la peau et des cheveux, métabolisme des aliments, solidité des os, vision. En ce qui concerne la production et la libération de testostérone, le zinc inhibe l’action de l’enzyme « aromatase ». Cette enzyme convertit la testostérone en œstrogène et fait donc diminuer le taux de testostérone. Le zinc participe ainsi à la libération et à la présence de la testostérone dans le corps. Cet oligoélément permet la libération d’une grande quantité de testostérone et fait croître le taux de testostérone dans le sang.

L’apport nutritionnel recommandé en zinc est de 11mg/jour pour les hommes et 8mg/jour pour les femmes.

On retrouve le zinc dans les huîtres, les fruits de mer, germe de blé, la viande rouge, le jaune d’œuf, les graines de courge et de tournesol...

testosterone-musculation-aliments-riches-en-zinc

Le magnésium quant à lui, est un minéral essentiel, qui participe a plus de 300 réactions métaboliques dans l’organisme. Il prévient les problèmes cardiovasculaires, le diabète de type 2, prévient les crises d’asthme, améliore les performances sportives…

Le magnésium aide à la synthèse de la testostérone et à sa libération, il intervient dans les performances sportives : il intervient dans la contraction musculaire en facilitant la transmission de l’influx nerveux par la synthèse protéique, il intervient dans la production d’énergie de notre organisme, il améliore les défenses immunitaires, réduit la fatigue. Augmentation de la testostérone, performance sportive améliorée, récupération musculaire et nerveuse optimisée : le mariage gagnant pour les fans de musculation.

On trouve du magnésium dans les légumineuses, les graines, les noix, les légumes à feuilles vert foncé, la levure de bière (haricots, chocolat noir, noix du brésil, amandes, noix de cajou, épinards, artichaut...)

L’apport nutritionnel en magnésium recommandé est de 400mg/jour pour les hommes entre 20 et 30 ans et de 310mg/jour pour les femmes de 20 à 30 ans. Ces apports recommandés augmentent avec l’âge et la fréquence de l’activité sportive pratiquée.

testosterone-musculation-aliments-riches-en-magnesium

Vous pouvez aussi opter pour des compléments alimentaires en zinc et/ou magnésium comme notre ZMAttack de Biotech USA, trois composants pour un maximum d’effets sur la testostérone, la forme et les performances : Zinc, Magnésium et Vitamine B6 !

Tous ces facteurs contribuent à un taux de testostérone élevé et donc à une performance accrue. Le taux de testostérone dans le sang peut être augmenté par des stimulants hormonaux mais aussi par des injections de testostérone. Ces derniers sont réglementés par de nombreux pays mais restent utilisés par de nombreux pratiquants de musculation. C’est ici que se fait la confusion entre stimulants hormonaux et dopage, et nous allons expliquer leur différence.

Stimulants hormonaux et injection de testostérone : la différence ?

Après avoir pris connaissance de tous les bienfaits de la testostérone, vous comprenez mieux pourquoi elle est tant prisée par les sportifs et surtout les pratiquants de musculation. Comme nous l’avons vu, il y a des moyens tout à fait naturels pour optimiser son taux de testostérone dans le sang, mais les plus pressés et à la recherche d’une croissance musculaire très importante et rapide font parfois recours au dopage à travers un apport en testostérone extérieur à celui produit par l’organisme.

Le dopage en sport

Définition Wikipédia : Le dopage est la pratique consistant à absorber des substances ou à utiliser des actes médicaux définis par des organismes ad hoc afin d'augmenter les performances physiques et mentales d'un sportif.

C’est une pratique ancienne utilisée depuis les premières compétitions sportives. Par exemple aux Jeux Olympiques antiques l’alcool était interdit et un juge reniflait l’haleine des compétiteurs à l’entrée. Le dopage est une pratique utilisée par les hommes et les femmes, que ce soit en cyclisme, athlétisme, natation, haltérophilie, culturisme... il y a eu des cas de dopage dans tous les sports.

testosterone-musculation-dopage-injection-testosterone

Les manières de se doper sont différentes d’une pratique sportive à l’autre en raison de la différence des buts recherchés : masse musculaire, oxygénation, accroître la concentration... En ce qui concerne notre article aujourd’hui, ce sont les stéroïdes anabolisants qui nous intéressent.

Le dopage est interdit et le sportif coupable de dopage encoure des sanctions financières.

Injection de testostérone pour plus de masse musculaire

En musculation, le dopage est utilisé pour accroître la masse musculaire, la puissance musculaire et la résistance à l’effort. Il s’agit du fait d’apporter de la testostérone synthétisée hors du corps sous forme d’injection, ou comprimés ou encore transdermique. C’est un psychostimulant : la testostérone augmente la motivation et l’envie de réussir du sportif. La masse musculaire et la force peuvent augmenter considérablement, mais l’apport extérieure de testostérone est interdit et non dénué d’effet secondaire. En s’injectant de la testostérone, le taux de testostérone naturel diminue fortement, on produit ainsi une dépendance à ces injections. Le risque d’infertilité et de cancer de la prostate augmente. Rien de mieux qu’augmenter naturellement son taux de testostérone à travers tous les conseils cités plus haut, cela afin d’être performant naturellement, être satisfait de soi et surtout éviter tous les effets secondaires de l’apport extérieur en testostérone.

testosterone-musculation-dopage-steroides

Pour cela, vous pouvez booster naturellement votre taux de testostérone à l’air de nos conseils et aussi à l’aide des stimulants hormonaux qui, contrairement aux injections de testostérone, n’apportent pas de testostérone extérieure mais aide le corps à en produire naturellement.

Les stimulants hormonaux pour la testostérone

A la différence des injections de testostérone, les stimulants hormonaux pour la testostérone visent à stimuler les glandes pour qu’elles sécrètent naturellement plus de testostérone. Ils jouent le rôle de précurseur de la testostérone et ne remplacent en aucun cas les hormones. Les stimulants hormonaux ciblent la production et le maintien de celle-ci. Il existe plusieurs précurseurs de la testostérone, nous allons nous concentrer sur les plus importants et les plus courants. Vous pourrez acheter les stimulants hormonaux dans des pharmacies et magasins spécialisés.

Tribulus Terristris ou Tribule Terrestre

Le Tribulus Terrestris est une plante chinoise utilisée en médecin ayurvédique et médecine traditionnelle chinoise. C’est le fruit qui est principalement utilisé pour traiter l’infertilité que ce soit chez les hommes ou chez les femmes.

Le tribulus Terristris est devenu dernièrement utiliser pour améliorer les performances sportives compte tenu de son effet sur les hormones stéroïdiennes dont la testostérone. Il possède en effet une action indirecte sur la testostérone. Ses principes actifs, la saponine et la protodioscine agissent sur la sécrétion de lutéine qui elle-même agit sur la sécrétion de testostérone.

La production de testostérone est ainsi améliorée et le taux de testostérone dans le sang devient plus important.

Vous trouverez le tribulus terristris dans plusieurs compléments alimentaires sur notre site tels que le Tribooster, le Teston Ultra Strong le Tribulus Maximus, le Testandrol.

 

ZMA : la formule gagnante et brevetée

ZMA est une formule précise brevetée. C’est un complément alimentaire regroupant les deux oligo-éléments dont nous avons parlé plutôt et qui apporte un gros plus à la production de testostérone : le Zinc et le Magnésium. La formule contient aussi la vitamine B6.

Le ZMA est composé de 30 mg de Zinc, 450mg de Magnésium et 10,5mg de Vitamine B6.

Ces oligo-éléments sont essentiels à la synthèse de testostérone, ils comblent d’éventuelles carences de l’organisme.

La Vitamine B6 joue quant à elle un rôle important dans cette formule : elle améliore l’absorption du zinc et du magnésium et améliore donc leurs effets.

Comment utiliser les stimulants hormonaux ?

Les stimulants hormonaux sont généralement à prendre tous les jours. Nous vous conseillons de ne pas exagérer et respecter les dosages indiqués. Augmentez les doses progressivement.

Le moment le plus favorable à la prise de stimulants hormonaux est au lever : c’est le moment où la production de testostérone est le plus enclin à s’élever et au coucher (des stimulants tels que la mélatonine, le zinc, la glutamine...).

 

Nous avons vu à travers cet article, l’intérêt qu’il est tout à fait possible d’augmenter son taux de testostérone très naturellement et à travers différentes habitudes saines et faciles à appliquer. Rien ne sert d’acheter des injections de testostérone qui, à long terme s’avèrent néfastes pour la santé.

Vous pouvez tout de même utiliser des stimulants hormonaux qui visent à stimuler la production de testostérone et ainsi progresser en musculation.

Et vous, quelles sont vos méthodes naturelles testées et approuvées pour augmenter votre taux de testostérone? 

 

http://www.creer-son-bien-etre.org/ ; https://www.maelia.fr ; http://www.onlinetri.com/ ; http://www.passeportsante.net/ ; http://www.madmoizelle.com/ ;

 

commentaires

Laissez vos commentaires